Lundi 24 septembre 2012 1 24 /09 /Sep /2012 19:14

Parfois vous les croisez dans les rues des beaux quartiers, et vous les reconnaissez tout de suite à leur aura d'inacessibilité. Est ce qu'elles ont un nom ? Je ne suis pas sociologue je n'en aurai pas la moindre idée, mais comme tout parisien j'en ai vu mon lot, sortir de magasins qui n'affichent pas de prix, héler un taxi pour se rendre à une évènement culturel quelconque mais exclusif ou dans une boîte à l'entrée de laquelle elle ne feront évidement pas la queue. 

On se rassure en les trouvant distantes ou froides, ces créatures sophistiquées, à la plastique parfaite, aux styles de modeuse, qui auront l'air jeune même à 60 ans, et fraiche même en after. On leur invente des défauts pour moins les désirer. Elles sont les 1%. Et malgré toute la bonne éducation des pervers que nous sommes, on peut pas ne pas les imaginer à notre merci, leur bouche au sourire impécable entourant fermement nos queues, leur maquillage ruiné après une gorge profonde et leur peau sans défaut couverte de notre sperme. 

Bientôt nous recevrons une d'elle. Bientôt elle s'abandonnera pour un bukkake où à genoux elle sucera une quinzaine de bite qu'elle espère déjà dure rien qu'à l'idée. Bientôt elle se touchera devant vous sans pudeur, et montrera son coté salope dans le but de vous faire tous jouir. Dans sa bouche, sur son visage, sur ses seins.

Salope1
Dites lui que vous l'attendez de pied ferme, ça la fera venir d'autant plus vite. 

Par Pamy
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Liens

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés